Recycler des vieux PC, bonnes et mauvaises pistes.

Il y a 4 ans, j’ai récupéré par mon employeur une quarantaine de PC qui dataient de 2000 à 2003 et devaient partir à la casse. J’étais un peu dégoûté du gâchis consistant à les détruire au prétexte que leur valeur comptable était nulle et permettait donc à l’entreprise d’en acheter de plus récents. J’ai donc récupéré ces PC. J’ai exploré plusieurs pistes pour essayer de leur offrir une nouvelle vie. Mauvaises et bonnes pistes, voici mon bilan :

  1. les configurer pour les limiter à un usage associatif dans un quartier sensible : MAUVAISE PISTE => On a craint que l’association visée ne fasse don des PC dans le quartier et que ceux-ci terminent vendus “aux puces” plutôt qu’utilisés dans un contexte solidaire. J’ai donc verrouillé les PC en utilisant des logiciels de gestion de configuration (FAI et BCFG2). Cela a pris du temps de mes soirs et week-ends (beaucoup trop de temps… mais j’ai découvert que BCFG2 est un super logiciel qui pourra me servir pour le boulot…). Au final, me voici avec 40 PC sous contrôle. Entre temps et avant livraison, l’association pressentie a vu son local dévasté et vandalisé par des jeunes du quartier et la mairie a refusé de lui attribuer un nouveau local. Le local a-t-il été dévalisé parce que des jeunes du quartier espéraient monter un business avec les PC en question et ont été déçus du “retard à la livraison” ? Qui sait ? On peut tout imaginer. Au final, plus de local. Donc plus d’utilisation associative. Le responsable de l’association, courageux, récupère malgré tout une douzaine de ces vieilles machines qu’il installe pour les jeunes dans le sous-sol d’un pavillon. Mais mon système de contrôle à distance m’indique que, plusieurs années après, ils n’ont jamais été connectés au Net : jamais utilisés ? utilisés sans connexion ? ou déverrouillés malgré mon système de contrôle ? impossible à dire et peu importe…
  2. les prêter via une petite annonce sur mon blog ? MAUVAISE PISTE. Si cette association-là ne peut pas en prendre plus, peut-être que quelqu’un d’autre en voudra ? Je tente la petite annonce sur mon blog. Je reçois deux réponses mais la discussion se perd, une personne se dit intéressée et ne donne plus suite… Ca n’avance plus.
  3. envoyer 20 PC en Afrique ? MAUVAISE PISTE. Je contacte une ONG à Yaoundé (Cameroun). Le responsable local est ravi. Il contacte une société de transport en France. Après plusieurs mois de discussion, le devis est exorbitant et il doit renoncer.
  4. les confier à une asso française qui les envoie à son tour en Afrique ? MAUVAISE PISTE.Les 20 PC dorment dans mon salon et dans le garage de ma grand-mère… Nous contactons une association française qui collecte les vieux PC pour les envoyer en Afrique. Cette association les refuse : les PC sont certes rapides sur le Net si ils sont configurés sous linux (xubuntu) mais, en Afrique, les utilisateurs veulent du Windows XP et, même si les locaux promettent d’accepter du Windows 98 ou du Windows 2000, ils ont l’habitude de trouver ça “trop vieillot” et des petits malins les remplacent par du Windows XP puis se plaignent que la machine rame à mort et donc la considèrent comme foutue, bonne pour la poubelle… Quant à linux, qui connait linux dans les associations de solidarité en Afrique ? Pas assez de monde. Donc l’association française refuse de relayer ces PC.
  5. Les donner à des écoles en France ? MAUVAISE PISTE. L’école primaire de mes enfants dispose déjà d’une salle informatique flambant neuve. Les élèves n’y vont quasiment jamais car les enseignants n’aiment pas l’informatique, ne sont pas compétents ou ont peur. Quant aux écoles non équipées, le responsable informatique de circonscription n’accepte pas les dons de vieilles machines car il ne sait pas utiliser linux et souffre du syndrome “si c’est pas la dernière version de Windows, c’est que c’est une machine trop vieille pour être utilisable”. Comme les entreprises en fait…
  6. Les donner sur Freecycle ? MAUVAISE PISTE ! Grosse déception. Je publie d’abord sur le freecycle de ma ville, puis celui de la grosse ville voisine enfin sur celui de Paris. Après plusieurs semaines d’attente, il n’y a que 2 ordinateurs qui partent.
  7. Les donner via donnons.org ? BONNE PISTE ! Je publie mon annonce de don sur donnons.org et, en moins d’une semaine, j’ai plus de 20 personnes qui répondent et sont preneurs. Ca y est, tous les PC sont partis… Enfin… sauf 4 dont les demandeurs ne sont pas venus les chercher. Je relance quelques-uns des autres demandeurs et j’espère qu’ils partiront dans les jours qui viennent.

Ouf. Vive donnons.org !

5 Responses to “Recycler des vieux PC, bonnes et mauvaises pistes.”

  1. Mathete says:

    Bonjour, Je viens de lire votre article et j’en reste sans voix…. aujourd’hui rien ne se donne et lorsque que quelqu’un veut faire un don, être charitable ou être généreux (dans votre cas) il se retrouve face à plus de difficultés que s’il avait voulu simplement les vendre.
    Félicitation pour votre ténacité… dommage pour l’Afrique et dommage que les ONG ne se bouge pas plus…

  2. jean-marie says:

    Bonjour,

    voici mon expérience avec http://asri-education.org depuis deux ans :
    quand ces vieux pc sont silencieux, c’est le cas d’ordinateur professionnels,
    Un bon nombre de familles les ont acceptés pour que leurs enfants puissent s’exercer aux activités ludo-éducatives adaptées à leur âge.

    Du pentium 3 à 450 MHz pour un garçon de 4 ans à l’AMD athlon xp 2600+ à 2 GHz (pour l’école maternelle) et bien d’autres.

    Certaines communautés Emmaüs acceptent le don de ces ordinateurs et les vendent.
    Ils ne restent pas longtemps car ils sont vite achetés.

    Voici un lien qui présente une action dans ce sens http://www.facebook.com/Emmabuntus/info

    Cordialement ;-)

  3. Sig says:

    Bonjour Jean-Marie,

    Bravo pour ASRI-Education (et bravo aussi à l’équipe d’Emmabuntüs) ! Je ne connaissais pas Puppy/Toutou, j’en avais juste vaguement entendu parler. Moi, j’avais configuré tous mes PC de recup sous Xubuntu et c’était déjà assez impressionnant en terme de rapidité, pour des vieux PC réputés obsolètes et dépassés.

    Techniquement, cette expérience m’a vraiment fait apprécié BCFG2, qui est vraiment un super outil pour pouvoir contrôler à distance une vaste population de PC sous linux, même connectés occasionnellement et derrière des box et autres routeurs NAT, et éventuellement entre les mains de béotiens. Par contre, FAI est trop galère à utiliser en pratique.

  4. jean-marie says:

    Merci de nous proposer cette solution de proximité http://donnons.org

    voici un moyen de remettre à neuf ces vieux pc pour les donner ensuite

    http://www.01net.com/telecharger/linux/Distributions/fiches/119453.html

    Librement ;-)

  5. F. Letellier says:

    L’association ACONIT met en place une platefome nommée REVALTIC (Recyclage et Valorisation des TIC) qui répond EXACTEMENT à cette question !
    -> http://www.aconit.org