Bridge My World = Wecena 2.0 ?

De 2008 à un peu après 2012, j’ai essayé de mettre les informaticiens en intercontrat au service de la solidarité en développant un modèle économique original de mécénat de compétences. Ça a relativement bien marché, avec l’aide de gens extraordinaires : 8 associations bénéficiaires, 8 entreprises de services numériques mécènes, et le soutien d’Antropia, l’incubateur d’entreprises sociales de l’ESSEC et de la Caisse d’Epargne. Mais ça n’a pas suffisamment bien marché : impossible de mobiliser un flux suffisant d’informaticiens pour générer suffisamment de recettes pour faire décoller l’entreprise. Après 4 ans passés avec une portion seulement de mon salaire précédent, j’ai dû mettre la clef sous la porte et trouver une autre manière de faire de l’innovation numérique pour la solidarité (en devenant directeur de l’innovation du CNED). Au moment de fermer l’entreprise Wecena, j’ai appelé de mes voeux que le concept wecena puisse reprendre un jour, sous une autre forme, le wecena 2.0.

Antoine et Joseph sont deux entrepreneurs sociaux qui se sont lancés dans l’aventure du volontariat humanitaire et veulent explorer la faisabilité de nouvelles formules de mécénat de compétences, peut-être sur intercontrats. Leur projet Bridge My World va-t-il représenter le wecena 2.0 ?

Pour les aider, et aider tous ceux qui souhaiteraient trouver comment développer des formes durables de mécénat de compétences numérique sur intercontrat, je vous invite à trouver ci-dessous l’essentiel des supports de vente que j’utilisais pour développer le wecena 1.0. Je distribue l’intégralité de ces contenus sous licence Creative Commons-Paternité-Partage à l’identique (CC-BY-SA), ce qui vous autorise à étudier, utiliser, modifier et redistribuer vos propres versions de ces contenus, du moment que vous le faites sous la même licence et indiquant que j’en suis l’un des contributeurs (avec une mention « Jean Millerat » et/ou un lien vers https://www.akasig.org/).

Une réflexion au sujet de « Bridge My World = Wecena 2.0 ? »